GDEAM-62

http://www.gdeam.com/

Marais de Neuville : 29-06 (Animations-Sorties)

Espèces végétales indigènes et exotiques...
du marais de Neuville

Sortie proposée par Franck Bedouet et David Facon
Photos : Marie W.

samedi 29 juin 2013


SAM_9028-bdcfleurs540.jpg

Cette sortie dans le marais de Neuville et de Montreuil prend la suite du chantier de gestion de la Berce du Caucase, une espèce exotique envahissante, chantier encadré par F. Bedouet le 22 juin.

Petits rappels à propos de la flore...

La flore d'une région est l'ensemble des espèces végétales qui s'y développent.
Espèce indigène = espèce végétale croissant naturellement indépendamment de toute intervention humaine.
Espèce exotique ou non indigène = espèce végétale ne croissant pas naturellement dans l'espace considéré, mais dont l’introduction est le fruit de l’intervention volontaire ou involontaire de l’homme.
Espèces envahissantes = espèces générant des effets indésirables sur d’autres espèces, communautés ou biotopes et qui peuvent occasionner des problèmes de santé et des dommages économiques.
Néophytes = espèces végétales exotiques introduites après la découverte de l’Amérique en 1492 .
Archéophytes = espèces végétales exotiques introduites avant 1492.

Les néophytes peuvent être naturalisées dans une région : implantées depuis au moins 25 ans et se multipliant indépendamment de l'homme, c'est le cas de la berce du Caucase...

La station de Berce du Caucase dans un premier temps...
SAM_9030bdc-gr540.jpg
La sortie débute par la découverte, pour certains des participants, du site du chantier, un terrain sur la commune de Neuville . Le remblaiement de ce site, dans le passé, et la plantation vraisemblable de pieds de Berce du Caucase ont conduit à une population impressionnante de cette espèce qui comporte sans doutes plusieurs milliers de pieds...


Mise en garde
La Berce du Caucase est une Espèce Exotique Envahissante, dangereuse par contact en particulier mais...dont le contact proprement dit n'est pas douloureux, ce qui n'alerte pas .
Ce sont les molécules de furocoumarines (ou psoralènes) qui sont  à l'origine des dermites occasionnées.

Tout contact avec elle doit être absolument évité ou suivi d'un lavage soigneux, puis de la mise à l'abri du soleil de la zone concernée par le contact et d'usage de crème solaire. De graves brûlures peuvent en effet survenir suite à l'exposition aux UV de zones du corps ayant été au contact de la plante.
SAM_9029bdcfl540.jpg

D'une taille qui peut dépasser 4m, l'espèce appartient à la famille des Apiacées,
famille de la carotte, et forme des ombelles qui peuvent dépasser 50 cm de diamètre.

C'est la plus grande espèce herbacée d'Europe...
Une ombelle peut produire jusqu'à 10 000 graines qui germeront dans les 2 à 7 ans qui suivent...
SAM_9031bdc-an540.jpg


A la découverte du marais ensuite...


Les espèces indigènes du marais sont rencontrées au fil de la promenade : Épilobe hirsute (Epilobium hirsutum), reine des prés (Filipendula ulmaria), eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum), consoude officinale (Symphytum officinale), lysimaque commune (Lysimachia vulgaris), salicaire commune (Lythrum salicaria), cirse des maraichers (Cirsium oleraceum),  baldingère faux-roseaux (Phalaris arundinacea), angélique des bois (Angelica sylvestris), lycope d’Europe (Lycopus europaeus)...
La présence d'eee comme les renouées asiatiques, le cornouiller soyeux attirent l'attention.

Quelques photos d'ambiance.
SAM_9052-marais540.jpg

SAM_9053marais-gr540.jpg

SAM_9053marais-grou540.jpg

SAM_9053marais-groupe540.jpg

SAM_9053marais-group540.jpg

La végétation a plusieurs semaines de retard.
En cette fin juin, la reine des prés est en début de floraison seulement.
SAM_9066mega-spi540.jpg

Différents stades de floraison de la reine des prés.
SAM_9066mega-spir540.jpg

Début de floraison aussi, pour la valériane officinale.
SAM_9066mega-valer540.jpg

Douce-amère (liane) sur reine des prés.
SAM_9073mor540.jpg