Nouvelles RSS des sites web
Semaine Réduction Déchets
Actualités - Pages récentes

logo_50.jpg




Site bient�t en travaux
consulter la page Fb
pour les sorties de l'�t�

Retour sur le chantier 

Pass'Livres � Montreuil
livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg

Les t�tards � Torcy

Les t�tards pr�s de chez moi

Assembl�e G�n�rale

Formatif Amphibiens
le 17 f�vrier

Charlie Hebdo
Cabubandeau155.jpg

Formatif

Construction et installation 
d'un refuge � insectes

Demande au Pr�fet de suspension de la chasse

Cadeau de No�l pour
... les oies...

Expo la haie au fil des saisons
Projection gratuite
La magie des haies
M�diath�que Berck
26 nov  ï¿½ 15h

Arbres et haies des Bas-Champs

Expo 
la haie au fil des saisons


Rando du 25 octobre
Retour sur la sortie
Baies d'automne

Retour sur la journ�e 
Grandes Mar�es

Retour sur la journ�e mycologique

Ferme d'Hilbert
non au sacrifice du verger bio !
retour sur la porte-ouverte du 28 sept


eglantierbandeau160.jpg

Journ�e grandes mar�es

Journ�e mycologique

Sortie sur inscription 
le 13 sept

Randonn�e le 6 sept



La  Cour d'Appel de Douai
a accord� au gdeam-62
l'agr�ment d�partemental



Pour les sorties, pensez...

Programme d'�t� 2014

GDEAM_EdT_2juillet165.jpg

Phoques et dunes
phoque_gris_femelle-165.jpg





chantier Berce

le 24 mai � Blangy sur Ternoise
affiche-a3-fdn2014-okbandeau165.jpg

berce-echo-du-touquet-14-05-2014-165.jpg


La migration des oiseaux

barges-rousses-courlis_PB165.jpg


livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg





couverture2014-100.jpg

haveneaux

Tir de blaireaux de nuit
participation du GDEAM-62 � la consultation

Les oiseaux du jardin en hiver
retour sur l'apr�s midi
du 7 d�c


SERD
Revue de presse

Troc'Livres � Montreuil


Troc'Livres � Hucqueliers

Des livres pour les voyageurs

Des livres pour les Restos d'Etaples




 SCOT du Montreuillois





Petite revue de presse
sur les phoques

ce-13-08-201-phoques-160.jpg




Programme de l'�t� 2013...
depliant_ete_couv-80.jpg
F�vrier mars 2013
Reportages photo

Le plastique sur le littoral

Plage de Dannes
L'enfer du plastique en laisses de mer...

Laisses de mer



Pollution lumineuse
arr�t� du 25 janvier 2013

Retour sur le ma�s Monsanto NK603


Participez au projet b�n�vole  en ligne
 nuage-mots+++++gdeam160.jpg

justice-balance-120.jpg
Permis de construire en for�t , au Touquet
vdn-30-01-2013-165.jpg

justice-balance-120.jpg
 La Cour de Cassation donne raison au GDEAM
rejet des pourvois de la commune du Touquet

Communiqu� de presse du 18-01-2013

justice-balance-120.jpg
Le Touquet
 Pierre et Vacances
25 ans apr�s...

canard-23-01-2013-pvacances-165.jpg


Empreinte écologique
Visites

 1467278 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

2013 . Décembre - Consultation tir de blaireaux

Participation du GDEAM-62 à la consultation
8 décembre 2013

La DDTM du 62 a en projet un arrêté autorisant le tir de 50 blaireaux dans des cantons du sud du 62 jusqu’au mois d’avril, incluant la période de reproduction !

Vous trouverez les détails sur le site de la préfecture sur cette page :

http://www.pas-de-calais.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Faune-sauvage/Projet-d-arrete-autorisant-la-regulation-de-blaireau-par-battues-administratives


Le GDEAM-62 a participé à la consultation associée et a invité ses adhérents à le faire.
La participation de l'association a pris la forme d'une lettre au préfet.


Monsieur Le Préfet,

Au regard des dégâts occasionnés par le blaireau tant sur les cultures de maïs que par effondrement de galeries vous jugez utile de projeter un arrêté de destruction.

Le GDEAM/62 n'a pas d'à priori concernant l'incidence économique de l'espèce sur l'activité agricole.

En revanche, ses missions statutaires de protection de la nature et de l'environnement conduisent l'association à formuler des interrogations auxquelles nous vous serions reconnaissants de bien vouloir apporter vos réponses.

Quelles sont les motivations qui vous conduisent à prévoir un nombre de 50 animaux sur le secteur concerné ?

La durée de l'opération est-elle justifiée par une raison particulière ?

Quel est le montant total des dégâts occasionnés aux maïs sur les secteurs concernés avec la distinction par espèce, dégâts des sangliers et dégâts des blaireaux ?

Quel est le montant des dégâts concernant le matériel agricole, sur la base de quelle expertise et dans quelles communes  ?

Ces questionnements sont renforcés par le fait que le département du 62 n'avait pas répondu à l'enquête "Blaireau" de la Fédération Nationale de la Chasse en 2006-2007 (voir fichier joint).

Enfin nous tenons à vous faire remarquer qu'il nous est fait part de certaines pratiques consistant, pour quelques uns, à utiliser des tonnes à eau de volume important, plusieurs milliers de litres, pour tenter, à partir du sautoir, de noyer les animaux dans leur blaireautière.

Nous vous remercions de bien vouloir vous rapprocher de l'ONCFS afin de vérifier cette information. Si tel était le cas ou si des suspicions de telles pratiques étaient avérées nous vous demandons de bien vouloir rappeler immédiatement la législation par tout moyen à votre convenance d'autant que cette pratique, hormis l'espèce ciblée, est susceptible de détruire illégalement non seulement une espèce chassable comme le lapin de garenne mais également, parmi d'autres, une espèce protégée comme le putois trouvant souvent refuge dans ces terriers.

D'autre part, si tel était le cas nous trouverions dans ces agissements les raisons réelles -qu'on imputerait à tort aux blaireaux- des  effondrements à partir des sautoirs dans lesquels seraient déversés ces milliers de litres d'eau. 

Puisqu'il s'agit de protéger les intérêts agricoles nous vous soumettons la recherche systématique de la tuberculose bovine chez chaque animal tué afin de cartographier la présence ou l'absence du virus dans la faune sauvage.

Nous nous étonnons enfin de votre projet d'arrêté. En effet, vous comprendrez que si nous ne sommes pas des spécialistes sur le sujet, cependant vous n'ignorez pas que vous autorisez une période complémentaire destinée à la vénerie sous terre du blaireau dès le 15 mai précédant l’ouverture générale pour les 34 équipages du département auxquels s'ajoutent les louvetiers dont la circulaire du 5 juillet 2011 relative aux lieutenants de louveterie exige de leur part de :

s’engager par écrit à entretenir, à leurs frais, notamment en fonction des usages locaux, soit un minimum de quatre chiens courants réservés exclusivement à la chasse du sanglier ou du renard, soit au moins deux chiens de déterrage ; l’adresse du chenil doit être indiquée avec précision, afin de permettre à la direction départementale chargée de la chasse d’effectuer ultérieurement le contrôle de la réalisation de cet engagement (art. 3 de l’arrêté du 14 juin 2010).

La chasse aux chiens courants n'ayant pas cours dans notre département ou très peu, celle par battue lui étant préférée, il n'est pas déraisonnable de ce fait de penser que la majorité des 18 lieutenants de louveterie possèdent chacun deux chiens de déterrage pour venir en aide aux 34 équipages départementaux. C'est la raison pour laquelle nous peinons à comprendre qu'un tel arsenal justifie d'y ajouter en plus des tirs de nuit à partir de véhicule.

A cela s'ajoute le fait que l'espèce est peu présente et en limite nord de son aire de répartition en France (voir pièces jointes) : exercer une pression supplémentaire dans ces conditions risquerait d'aboutir à l'éradication pure et simple de l'espèce dans le secteur concerné par l'arrêté en projet.

Pour terminer, nous sommes désagréablement surpris de constater que ces destructions auraient  lieu à l'époque de mise bas pour les femelles et par la suite pendant la période de dépendance des blaireautins.

Nous attirons votre attention sur cet enjeu. Nous ne comprendrions pas que cette opération de destruction se transforme en opération de criminalité organisée sous couvert des services de l'ETAT. C'est la raison pour laquelle nous vous demandons de ne pas autoriser la destruction durant cette période en adoptant le cas échéant un arrêté proportionnel à la problématique réellement rencontrée et dans tous les cas en respectant la période de reproduction de cette espèce pour que votre décision ne s'apparente  pas à celle d'une éradication déguisée.

Dans l'attente de votre réponse aux questions posées, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en notre profonde considération.


Date de création : 08/12/2013 @ 17:14
Dernière modification : 16/02/2014 @ 18:57
Catégorie : 2013 . Décembre
Page lue 2194 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

 
Réactions à cet article


Réaction n°7 

par Jeanpierre le 29/01/2014 @ 12:51

 

Bien entendu, chacun aurait préféré l'annulation de ce projet mais parmi les nombreuses interventions lues çà et là , je me félicite que se distinguent comme souvent celles du GDEAM, empreintes de mesure et discernement. Un témoignage de plus d'une réelle connaissance des dossiers et d'une approche pragmatique. Ceci ayant sans doute compté pour inciter le Préfet à modifier son projet d'arrêté afin de respecter l'époque des mises bas et d'élevage des jeunes blaireaux. Je renouvelle mon adhésion sans hésitation.


Réaction n°6 

par gdeam le 24/12/2013 @ 16:24

La réaction 1 était un essai pour vérifier la fonctionnalité des réactions de la page.
Si vous visitez les pages de ce site vous pourrez constater que nous laissons les réactions dès lors qu'elles n'ont pas un caractère insultant,commercial... qu'elles sont compréhensibles des visiteurs ...


Réaction n°5 

par Turdus le 22/12/2013 @ 16:57

Le message n°1 a peut être été sensuré c’est sans doute qu’il était sans intérêt, à l’image des mots proférés par le milieu de la chasse envers les « écolos », terme qui n’a plus aucun sens d’ailleurs.

Après avoir maintes fois tenté de comprendre et de discuter avec le milieu de la chasse j’ai maintenant renoncé et je suis devenu fervent anti-chasse.

Je pourrais donc déverser mon flot d’opinions personnelles, sans insultes, mais je ne le ferai pas, même sans insultes ça m’a mené chez les gendarmes, ce milieu a le bras long.

 

Abolir la chasse faut pas rêver, ce milieu est trop corrompu.

 

Je revendique une chasse professionnelle. Car que réclament les chasseurs ? : « tuer toujours plus » . Car tuer est leur plaisir. Et ça ce n’est pas admissible. Les militaires ne s’engagent pas parce que tuer est leur plaisir, la guerre n’est pas un loisir, la chasse ne doit pas l’être.

 

Les chasseurs doivent être formés, au départ et tout au long de leur carrière. Ils doivent être indépendants et non complices d’une société de chasse locale ou d’un élu local.

 

Mais la chasse est protégée, même dans les médias. Savez vous que la semaine dernière un jeune de 14 ans a tué son père et s’est suicidé lors d’une partie de chasse ? Pourtant un banal accident de la route aurait fait au moins l’objet d’un flash info, mais là ce n’est ni banal ni un accident, c’est juste la provocation que l’on subit chaque jour de chasse, la menace sur notre vie.


Réaction n°4 

par Alattack le 22/12/2013 @ 12:31

Où se trouve la réaction n°1? Le Gdeam serait-il partisan de la censure?


Réaction n°3 

par Philippe le 11/12/2013 @ 21:51

Dans le Pas de Calais, ce n'est pas compliqué, il y a trop d'ouettes, trop de bernaches du Canada, trop de phoques, trop de blaireaux, etc. il y a toujours quelque chose de trop pour les animalistes départementaux.

Moi j'dis que le jour où ils vont se convertir à l'humanisme, les retraités du département, il va falloir qu'ils s'apprennent à courir et vite .


Réaction n°2 

par nidasleo le 09/12/2013 @ 16:42

Louis Blerot aurait pu ajouter qu'en 2005 les mêmes arguties ont été servies pour détruire dans la vallée de la Course, à coup de bâtons, en pleine mue, des bernaches du Canada incapables de s'échapper et réclamant toute discrétion aux bourreaux au nom de la morale républicaine mentionnée dans les propos précédents. Alors pensez bien la condition animale ! Ne rêvez surtout pas, à la DDTM elle figure au rayon diptérosodomie. Ce n'est pas glorieux mais c'est ainsi.


Réaction n°2 

par Louisblerot le 09/12/2013 @ 15:18

Il y a qq semaines, les mêmes au nom de la biodiversité et des intérêts supérieurs de l'agriculture, obtenaient la possibilité de détruire à coup de fusils les 20 oies d'Egypte présentes dans le 62... Aujourd'hui, même dans les zones où l'on ne peut rien leur reprocher, il faut détruire les blaireaux et blairelles sans distinction possible, de nuit, au phare, à partir de véhicules avec des armes équipées de silencieux. Une époque où les blairelles mettent bas ou bien elles allaitent leurs petits à peine venus au monde.
Ce Préfet se comportera t-il comme un trou noir de la conscience environnementale et sociétale en signant, non pas un arrêté de destruction mais un arrêté de torture animale autorisant en définitive ces blaireautins à peine nés à crever de faim et de soif au fond de leur terrier à l'abri des regards indiscrets par confort pour la morale républicaine qu'il est chargé de véhiculer?


 
Recherche




Agenda sorties actualité...

L'association
+ 1 Présentation
+ 2 Contacter l'association
+ 3 Devenir membre
+ 4 Publications, brochures...
+ 5 Services aux adhérents
+ 6 Rapports antérieurs
+ 7 Rapports 2007 AG 2008
+ 8 Rapports statutaires 2008
+ 9 Rapports statutaires 2009
+ Ils soutiennent le GDEAM
+ Archives presse
Boîte à outils Protection
Thématiques
+ Activités bénévoles
+ Actualités archivées
+ Animations-Chantiers
+ Animations-Scolaires
+ Animations-Sorties
+ Atlas des coccinelles
+ Atlas des papillons de nuit
+ Chasse
+ Côte
+ Déchets-décharges
+ Etudes
+ Expo Arbres remarquables
+ Expo papillons de nuit
+ Faune
+ Flore-Végétation
+ Fonge
+ Haies
+ Hommages
+ Inondations
+ Jardin : bonnes pratiques
+ Juridique
+ Manifestations
+ OGM
+ PLU
+ Paysages - Sites
+ Pesticides
+ Plastique
+ Pollution lumineuse
+ Protection
+ Réserve Naturelle de BdC
+ Stages
+ Travailler dans l'environnement
Enquêtes publiques
Chardons de l'environnement
Webmaster - Infos
Ecrire à GDEAM-62  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

  pied-page-canche.jpg

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.18 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.32 seconde