GDEAM-62

http://www.gdeam.com/

Attin Sciences participatives : 7-12-2013 (Animations-Sorties)

Sciences participatives à Attin
Les oiseaux en hiver...


Avec le soutien de la commune d'Attin

vdn-9-dec-2013-attin550.jpg

samedi 7 décembre 2013

par Bernard Gambier, Geneviève et Jean-Luc Cavelier, David Facon et Wilfried Vigeant


 Pourquoi des sciences participatives à Attin ?

Les naturalistes, les amateurs éclairés, les guides-nature  du GDEAM-62 ont l'habitude d'aller à la rencontre du grand public pour lui faire découvrir la nature, la biodiversité.

La démarche de sciences participatives repose sur l'idée qu'en retour, le grand public non initié peut apporter sa contribution à une meilleure connaissance de la biodiversité d'un territoire. Pour prendre un exemple, si les espèces vivantes du territoire d'Attin sont vraisemblablement assez bien connues, en revanche leurs effectifs le sont beaucoup moins bien. Et c'est bien sur la base de ses effectifs, de ses fluctuatuions, qu'une espèce pourra être diagnostiquée comme étant "en bonne santé" ou pas. Et la question se pose même pour des espèces éventuellement communes.

Le GDEAM-62 invite donc les habitants d'Attin à participer à l'inventaire de la biodiversité de leur commune. En relation avec l'inventaire communal conduit par l'association, le public est sollicité pour identifier et dénombrer les oiseaux communs des jardins et des haies.

Enfin la commune d'Attin, son maire Philippe Fourcroy plus particulièrement que le GDEAM-62 remercie, est très sensible aux questions environnementales et a accueilli très favorablement le projet. Des élus ont également participé à la diffusion de l'information, qu'ils en soient remerciés.


Petite sortie aux abords de la mairie et de l'église...

Elle est conduite par Bernard Gambier. Son objectif est de revenir sur les bonnes conditions pour observer les oiseaux et pour poser les mangeoires.

La nature des arbres, des arbustes, les fruits qu'ils offrent sont déterminants pour que les oiseaux viennent s'y nourrir.

Les mangeoires, la nourriture destinée aux oiseaux ne devra pas être au sol, là où les prédateurs, les chats en particulier, les attraperont avec facilité. Dans le même esprit, on évitera de mettre les mangeoires à proximité de buissons susceptibles de dissimuler des prédateurs à l'affut.


Diaporama : les oiseaux du jardin en hiver...

A l'issue de la sortie, retour en salle pour un diaporama présenté par Bernard Gambier sur une vingtaine d'espèces observables dans les jardins et des modèles de mangeoires


Ateliers mangeoires et nourriture...

Jean-Luc Cavelier a montré comment confectionner des mangeoires et les plus jeunes ont appris à tenir le marteau, visser... pour repartir avec le modèle de leur choix.

Geneviève a géré la partie "gastronomie" en proposant des mélanges de graines et de graisse


Les prolongements de cet après midi....

Par ailleurs David Facon, naturaliste bénévole, et Wilfried Vigeant,, guide nature - animateur du GDEAM-62, médiateur du volet participatif du projet, ont échangé avec les attinois intéressés  à participer à la suite de l'inventaire pour leur préciser les modalités d'observation et de recueil des observations.


Une dizaine d'habitants de la commune ont convenu de se retrouver avec l'association en janvier pour un approfondissement sur les oiseaux.



Clic sur l'extrait de presse pour avoir l'article complet
GDEAM_oiseaux_Attin,_EdT_4.12red400.jpg