Nouvelles RSS des sites web
Semaine Réduction Déchets
Actualités - Pages récentes

logo_50.jpg




Site bientôt en travaux
consulter la page Fb
pour les sorties de l'été

voir aussi l'agenda




Inscription au chantier 
balsamine du 20-06

Retour sur le chantier 

Les oiseaux des arbres creux

Paysages et géologie

Chantiers invasives

Pass'Livres à Montreuil
livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg

Les plantes des remparts de Montreuil

Les têtards à Torcy

Les têtards près de chez moi

Vivez la grande marée

Assemblée Générale

Formatif Amphibiens
le 17 février

Charlie Hebdo
Cabubandeau155.jpg

Programme 2015

Formatif

Construction et installation 
d'un refuge à insectes

Demande au Préfet de suspension de la chasse

Cadeau de Noël pour
... les oies...

Expo la haie au fil des saisons
Projection gratuite
La magie des haies
Médiathèque Berck
26 nov  à 15h

Arbres et haies des Bas-Champs

Expo 
la haie au fil des saisons


Rando du 25 octobre
Retour sur la sortie
Baies d'automne

Retour sur la journée 
Grandes Marées

Retour sur la journée mycologique

Ferme d'Hilbert
non au sacrifice du verger bio !
retour sur la porte-ouverte du 28 sept


eglantierbandeau160.jpg

Journée grandes marées

Journée mycologique

Sortie sur inscription 
le 13 sept

Randonnée le 6 sept



La  Cour d'Appel de Douai
a accordé au gdeam-62
l'agrément départemental



Pour les sorties, pensez...

Programme d'été 2014

GDEAM_EdT_2juillet165.jpg

Phoques et dunes
phoque_gris_femelle-165.jpg





chantier Berce

le 24 mai à Blangy sur Ternoise
affiche-a3-fdn2014-okbandeau165.jpg

berce-echo-du-touquet-14-05-2014-165.jpg


La migration des oiseaux

barges-rousses-courlis_PB165.jpg


livres-gratuitsDSCN8117-165.jpg





couverture2014-100.jpg

haveneaux

Tir de blaireaux de nuit
participation du GDEAM-62 à la consultation

Les oiseaux du jardin en hiver
retour sur l'après midi
du 7 déc


SERD
Revue de presse

Troc'Livres à Montreuil


Troc'Livres à Hucqueliers

Des livres pour les voyageurs

Des livres pour les Restos d'Etaples




 SCOT du Montreuillois





Petite revue de presse
sur les phoques

ce-13-08-201-phoques-160.jpg




Programme de l'été 2013...
depliant_ete_couv-80.jpg
Février mars 2013
Reportages photo

Le plastique sur le littoral

Plage de Dannes
L'enfer du plastique en laisses de mer...

Laisses de mer



Pollution lumineuse
arrêté du 25 janvier 2013

Retour sur le maïs Monsanto NK603


Participez au projet bénévole  en ligne
 nuage-mots+++++gdeam160.jpg

justice-balance-120.jpg
Permis de construire en forêt , au Touquet
vdn-30-01-2013-165.jpg

justice-balance-120.jpg
 La Cour de Cassation donne raison au GDEAM
rejet des pourvois de la commune du Touquet

Communiqué de presse du 18-01-2013

justice-balance-120.jpg
Le Touquet
 Pierre et Vacances
25 ans après...

canard-23-01-2013-pvacances-165.jpg


Empreinte écologique
Visites

 1448175 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Déboisements - Montreuil : 2009 déboisement en site inscrit

Janvier 2009


Début février : les coupes sont suspendues en attendant qu'une gestion organisée se mette en place.

remparts-deboisement-frene-remarquable2-130px.jpgfrene-93px.jpg
frene-remarquable-130px.jpg talus-scolopendre-130px.jpg
deboisement-130px.jpgremparts-deboisement11-130px.jpgremparts-deboisement5-130px.jpgremparts-deboisement-9-130px.jpg
remparts-citadelle-montreuil-carte280.jpg

Comme chaque année, la commune de Montreuil a attribué des lots à des habitants aux abords des remparts afin qu'ils puissent faire du bois pour un cout modique. Loin d'être un entretien de type courant, comme le montrent les deux premières photos, c'est un "nettoyage par le vide" qui se fait au niveau du glacis au pied des remparts (est et sud est des remparts).


La troisième photo montre à proximité de ce qui a été un frêne remarquable, lui même sauvagement "élagué" en 2008, que des arbres d'une certaine importance sont coupés en 2009. (demi-lune de terre 16 du plan)
La quatrième photo montre que les talus ombragés des abords de la citadelle peuvent héberger une splendide fougère caractéristique des forêts de ravin : la scolopendre ou langue de cerf.

La deuxième ligne de photos, prises au niveau de la demi-lune de terre 16, met en évidence que ce sont systématiquement les arbres les plus développés, certains ayant plusieurs dizaines d'années, qui sont abattus, l'unique objectif étant de "faire du bois", bien loin d'une perspective de gestion du patrimoine biologique, naturel, qui devrait être la règle dans un site...inscrit !

Cet état de fait n'est pas nouveau et a conduit le GDEAM d'une part à faire un inventaire de la faune et de la flore des remparts de Montreuil en 2002, d'autre part à faire une exposition sur ce thème dans la salle de l'Arsenal à la citadelle de Montreuil, enfin à mettre en place chaque année des sorties estivales sur le thème des "Beaux arbres de Montreuil".

En 2004, des coupes excessives avaient conduit l'association à intervenir auprès des services de l'Etat.En 2007, le GDEAM est intervenu localement à la suite de plaintes de riverains.

Le site inscrit Loi 1930 : Montreuil sur mer et val de Canche


site-inscrit-monument-naturel-montreuil-val-de-canche-1971-200px.jpg

L’inscription à l’inventaire supplémentaire des sites constitue une garantie minimale de protection. Elle impose aux maîtres d’ouvrage l’obligation d’informer l’administration 4 mois à l’avance de tout projet de travaux de nature à modifier l’état ou l’aspect du site.
L’architecte des bâtiments de France émet un avis simple sur les projets de construction et les autres travaux et un avis conforme sur les projets de démolition.

En 1971, le « site de Montreuil-sur-Mer et du Val de la Canche » dans sa totalité est inscrit à l’inventaire des sites remarquables du département (site n°62 SI 09).


Plaidoyer pour les arbres et les arbustes des remparts...

Des arbustes aux floraisons échelonnées du printemps à l'été.

Pour le promeneur qui fréquente le bas des remparts, la deuxième quinzaine de mars réserve le spectacle de la floraison lumineuse du Prunellier ou Epine noire qui fleurit avant même de faire ses feuilles ! Esthétiquement ces bosquets ont un intérêt paysager certain en tout début de printemps.
Aux abords des remparts, il faudra attendre le mois de mai pour une deuxième vague de floraison, celle de l'Aubépine ou Epine blanche.
Plus localement , sur le front ouest des remparts, de mai à juin, les grandes corolles blanches d'un arbuste peu courant, le Néflier, s'offrent à la vue.
Enfin, c'est en juin et juillet que fleurit le sureau avec ses grands corymbes aux fleurs blanchâtres très odorantes.
Ces floraisons successives méritent largement d'être prises en compte lors de l'entretien des abords des remparts de façon à limiter l'extension de certains bosquets pour dégager les murailles mais de façon aussi à en maintenir la diversité. Les méthodes trop radicales, telles qu'on les voit pratiquées sur le front est des remparts risquent de compromettre pour plusieurs saisons une grande part de l'intérêt paysager des promenades au pied des remparts.

Arbres, arbustes, lianes : une manne pour les insectes, les oiseaux...

Les feuilles des arbres quand on y regarde de plus près sont souvent "trouées", ou découpées, en fait consommées par des hôtes discrets comme des petites chenilles ou des coléoptères... lesquels régaleront à leur tour des oiseaux insectivores. Parmi eux citons quelques uns de ceux qui nichent aux abords des remparts sur le front sud est : la Fauvette à tête noire et le Pouillot véloce qui affectionnent les grands arbres associés à des buissons touffus, l'Hypolaïs ictérine qui recherche les buissons touffus surmontés d'arbres élevés d'où il chante, le Rouge-gorge qui niche en futaie ou dans un milieu qui évoque le milieu forestier avec des feuilles mortes au sol, des branches élevées pour chanter, la Mésange bleue, le Merle noir qui fait le plus souvent son nid sur la fourche d'un arbre ou d'un arbuste, le Troglodyte mignon qui apprécie tout spécialement les vieux lierres.

A partir de l'été, les baies des arbustes fourniront l'alimentation essentielle ou un complément d'alimentation appréciable pour divers oiseaux comme le Verdier d'Europe.

Quant aux plantes herbacées, bardanes, cirses..., leurs semences seront la nourriture quasi exclusive (hormis en période de reproduction) du Chardonneret élégant.

Le Lierre qui couvre de vastes surfaces sur les remparts peut atteindre 30 m. lI affectionne l'ombre ou la demi-ombre mais ce n'est qu'à la lumière qu'il fleurit discrètement en fin d'été. L'espèce dite mellifère, est alors très visitée par les papillons, les abeilles, les syrphes , la coccinelle à deux points qui exploitent son nectar ou son pollen. Au printemps les larves de syrphes et de coccinelles seront des auxilliaires appréciées au jardin car elles consomment des quantités importantes de pucerons.
La fructification tardive produit des baies noires : le lierre constituera alors un extraordinaire garde manger pour tout l'hiver, pour les oiseaux frugivores comme le Pigeon ramier en particulier.
Enfin il constitue un abri pour la mauvaise saison pour nombre d'animaux et des oiseaux comme le troglodyte, des mésanges y nichent.

Paon du jour visitant le Lierre en pleine floraison en septembre

Paon_du_jour_mv.jpg

Une plante finalement très "attachante", le lierre...
Lorsqu'il occupe un mur en bon état, ses racines sont en terre et il ne porte pas tort au mur. En revanche si le mur est dégradé, il a pu occuper les joints, les fissures et l'arrachage du lierre peut largement augmenter les dégâts. Le contrôle du lierre est nécessaire, il est prudent de limiter son extension sans chercher à l'éliminer systématiquement.
Conclusion
Au travers de ces quelques éclairages, on voit comment les fortifications et leurs abords "indemnes" de végétation perdraient une grande partie de leur intérêt paysager et perdraient tout un patrimoine naturel. Il est nécessaire de contrôler la végétation des remparts pour qu'elle ne les occulte pas et une gestion des remparts devra limiter l'extension du Lierre, contrôler les arbres pionniers, maintenir la diversité des arbustes pour éviter la banalisation et la perte de biodiversité animale. Des interventions définies, ciblées, encadrées seront nécessaires.


Source :
La Lettre du GDEAM n°5 juin 1998 : Compte-rendu de la conférence du Professeur Wattez "La flore des remparts" lors des journées de l'environnement

Inventaire floristique et approche faunistique des remparts de Montreuil-sur-mer GDEAM 2002 152 pages


Un livre pour tout savoir sur le lierre :
Au royaume du lierre
De Bernard Bertrand, édition de Terran, Collection le compagnon végétal
190 p.


Date de création : 31/01/2009 @ 18:39
Dernière modification : 01/04/2012 @ 17:55
Catégorie : Déboisements
Page lue 4895 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

 
Réactions à cet article


Réaction n°8 

par marinette le 11/02/2009 @ 19:47


bonjour Laurence,
merci de votre soutien : si vous avez la possibilité de participer aux réunions de quartier, aux consultations, aux manifestations culturelles ou municipales à Montreuil, il pourrait être très utile d'y exprimer votre colère légitime.


Réaction n°7 

par Laurence le 11/02/2009 @ 10:19

Je suis consternée de voir que malgré les changements intervenus dans la nouvelle municipalité, il n'y ait à nouveau pas de concertation préalable pour des travaux concernant l'environnement pourtant à préserver de façon inconditionnelle dans et autour de la cité des remparts.

Il y a quelques temps on brûlait au pneu et à l'essence toute la végétation du front ouest! les deux néfliers ont été abattus et réduits en cendres . Les haies pourtant jolies et florifères au niveau de la descente vers la madeleine ont été détruites! Ceci, outre l'aspect beauté et niche écologique, créant ravinement accéléré et une insécurité réelle pour les promeneurs voire un danger pour les enfants!

Je suis à votre disposition pour toute aide éventuelle

 


Réaction n°6 

par Oiseau_Lyre le 07/02/2009 @ 16:32

Et si on passait tout simplement à une exploitation raisonnée pour un développement durable ?cry


Réaction n°5 

par marinette le 05/02/2009 @ 19:59


Lamartine est  un excellent avocat aussi pour plaider la cause de l'osmose entre patrimoine naturel et patrimoine historique... laissez-vous emporter par sa lecture....

LAMARTINE, La liberté, ou une nuit à Rome

Nouvelles méditations poétiques, XIX



Comme l'astre adouci de l’antique Élysée,
Sur les murs dentelés du sacré Colysée,
L’astre des nuits, perçant des nuages épars,
Laisse dormir en paix ses longs et doux regards,
Le rayon qui blanchit ses vastes flancs de pierre,
En glissant à travers les pans flottants du lierre,
Dessine dans l’enceinte un lumineux sentier;
On dirait le tombeau d’un peuple tout entier,
Où la mémoire, errant après des jours sans nombre,
Dans la nuit du passé viendrait chercher une ombre.

Ici, de voûte en voûte élevé dans les cieux,
Le monument debout défie encor les yeux
Le regard égaré dans ce dédale oblique,
De degrés en degrés, de portique en portique,
Parcourt en serpentant ce lugubre désert,
Fuit, monte, redescend, se retrouve et se perd.
Là, comme un front penché sous le poids des années,
La ruine, abaissant ses voûtes inclinées,
Tout à coup se déchire en immenses lambeaux,
Pend comme un noir rocher sur l’abîme des eaux;
Ou des vastes hauteurs de son faîte superbe
Descendant par degrés jusqu’au niveau de l’herbe,
Comme un coteau qui meurt sous les fleurs d’un vallon,
Vient mourir à nos pieds sur des lits de gazon.
Sur les flancs décharnés de ces sombres collines,
Des forêts dans les airs ont jeté leurs racines
Là le lierre, jaloux de l’immortalité,
Triomphe en possédant ce que l’homme a quitté
Et, pareil à l’oubli, sur ces murs qu’il enlace,
Monte de siècle en siècle aux sommets qu’il efface.
Le buis, l’if immobile, et l’arbre des tombeaux,
Dressent en frissonnant leurs funèbres rameaux
Et l’humble giroflée, aux lambris suspendue.
Attachant ses pieds d’or dans la pierre fendue,
Et balançant dans l’air ses longs rameaux flétris.
Comme un doux souvenir fleurit sur des débris.
Aux sommets escarpés du fronton solitaire,
L’aigle à la frise étroite a suspendu son aire
Au bruit sourd de mes pas. qui troublent son repos.
Il jette un cri d’effroi, grossi par mille échos.
S’élance dans le ciel. en redescend, s’arrête,
Et d'un vol menaçant plane autour de ma tête.
Du creux des monuments, de l’ombre des arceaux,
Sortent en gémissant de sinistres oiseaux
Ouvrant en vain dans l’ombre une ardente prunelle.
L’aveugle amant des nuits bat les murs de son aile
La colombe, inquiète à mes pas indiscrets,
Descend, vole et s’abat de cyprès en cyprès.
Et sur les bords brisés de quelque urne isolée.
Se pose en soupirant comme une âme exilée.

Les vents, en s’engouffrant sous ces vastes débris,
En tirent des soupirs. des hurlements, des cris
On dirait qu’on entend le torrent des années
Rouler sous ces arceaux ses vagues déchaînées,
Renversant, emportant, minant de jours en jours
Tout ce que les mortels ont bâti sur son cours.
Les nuages flottant dans un ciel clair et sombre.
En passant sur l’enceinte y font courir leur ombre,
Et tantôt, nous cachant le rayon qui nous luit.
Couvrent le monument d’une profonde nuit;
Tantôt, se déchirant sous un souffle rapide,
Laissent sur le gazon tomber un jour livide,
Qui, semblable à l’éclair, montre à l’œil ébloui
Ce fantôme debout du siècle évanoui;
Dessine en serpentant ses formes mutilées,
Les cintres verdoyants des arches écroulées,
Ses larges fondements sous nos pas entr’ouverts,
Ses frontons menaçants suspendus dans les airs.
Et l’éternelle croix qui, surmontant le faîte,
Incline comme un mât battu par la tempête.


Réaction n°4 

par henri le 05/02/2009 @ 11:36

Comment une telle folie destructrice peut-elle se perpétuer encore sur un tel site?!...

Qui en porte la responsabilté ?...

Henri


Réaction n°3 

par JP le 04/02/2009 @ 20:21

Encore un bel exemplaire du respect de la nature!! Où est le respect de la faune et la flore?

Respectez l'un des derniers espaces de verdure non pollué de la ville!!!!!!!

Quel est le but d'un tel déboisement? OK pour un entretien raisonné !

A méditer! La maladie des élus du XXI siècle: le bétonnage.....

 

 


Réaction n°2 

par Georges le 04/02/2009 @ 10:27

A quoi sert-il de mettre des outils de gestion dans les mains des responsables pour voir le peu de cas qui en est fait!!!

On pouvait espérer mieux d'un changement à la tête des gestionnaires municipaux. Mesdames et Messieurs, réagissez! Nous vous avons confié le patrimoine du futur, et n'oubliez pas, non plus, que vous êtes en site inscrit...alors gérez avec raison, gérez avec respect!

 


Réaction n°1 

par geraldine le 03/02/2009 @ 13:12

N'oublions pas que la cité est "une page d'histoire dans un écrin de verdure"!

Ecrin à préserver si on ne veut pas voir disparaître une partie du charme de Montreuil!


 
Recherche




Agenda sorties actualité...

L'association
+ 1 Présentation
+ 2 Contacter l'association
+ 3 Devenir membre
+ 4 Publications, brochures...
+ 5 Services aux adhérents
+ 6 Rapports antérieurs
+ 7 Rapports 2007 AG 2008
+ 8 Rapports statutaires 2008
+ 9 Rapports statutaires 2009
+ Ils soutiennent le GDEAM
+ Archives presse
Boîte à outils Protection
Thématiques
+ Activités bénévoles
+ Actualités archivées
+ Animations-Chantiers
+ Animations-Scolaires
+ Animations-Sorties
+ Atlas des coccinelles
+ Atlas des papillons de nuit
+ Chasse
+ Côte
+ Déchets-décharges
+ Etudes
+ Expo Arbres remarquables
+ Expo papillons de nuit
+ Faune
+ Flore-Végétation
+ Fonge
+ Haies
+ Hommages
+ Inondations
+ Jardin : bonnes pratiques
+ Juridique
+ Manifestations
+ OGM
+ PLU
+ Paysages - Sites
+ Pesticides
+ Plastique
+ Pollution lumineuse
+ Protection
+ Réserve Naturelle de BdC
+ Stages
+ Travailler dans l'environnement
Enquêtes publiques
Chardons de l'environnement
Webmaster - Infos
Ecrire à GDEAM-62  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

  pied-page-canche.jpg

GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.18 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.57 seconde